Header Social Gones
Angers - OL : et si on arrêtait les conneries ?
26OCT

Angers - OL : et si on arrêtait les conneries ?

Distancés à deux points du podium et cinq de la deuxième place occupée par le LOSC de Christophe Galtier, les hommes de Bruno Genesio doivent s’imposer ce samedi en terre angevine (17h, Canal +), quatre jours après une prestation décevante du côté d’Hoffenheim.

L’Olympique Lyonnais

Après avoir retrouvé la victoire vendredi dernier face au promu nîmois, l’OL est prié d’enchaîner en championnat, mais surtout de faire preuve de plus de maîtrise dans le jeu et d’afficher un peu (si ce n’est beaucoup) plus de sérénité derrière. Est-ce trop demander à l’équipe dirigée par Bruno Genesio ? Peut-être… et c’est bien là le souci.

Depuis de longs mois maintenant, les mêmes constats reviennent inlassablement et inévitablement sans que l’on s’en étonne, le supporter lyonnais étant désormais habitué aux excuses et aux formules-bateaux du type : « On a manqué d’intensité » ou encore « On doit faire mieux la prochaine fois ». Comme chez de nombreux hommes politiques, les promesses semblent difficiles à tenir pour ce groupe et son staff, les performances décevantes et parfois même inquiétantes se succédant comme des gouvernements sous la IVe République. Est-ce par manque de compétences ? Chacun est libre de se faire sa propre opinion sur la question.

De fait, ce déplacement dans l’Ouest ne semble pas susciter un soudain regain de moral pour les suiveurs du club rhodanien alors que le soleil semble s’être définitivement éclipsé et que le grand froid déboule sur la capitale des Gaules. Il est néanmoins de leur devoir de se montrer optimiste et de ne pas tirer la sonnette d’alarme trop régulièrement : connaissant cet OL-là, nous pourrions vite devenir sourds.

Ainsi, Rafael fait son retour dans le groupe et retrouvera certainement le flanc droit de la défense en lieu et place d’un Kenny Tete logiquement en difficulté en Allemagne, lui qui disputait son premier match officiel de la saison avec le maillot olympien. S’ils ont repris le chemin de l’entraînement cette semaine, le capitaine Nabil Fekir et l’Ivoirien Maxwel Cornet seront trop justes pour ce match de la 11e journée de Ligue 1, tout comme l’ancien Nantais Léo Dubois. L’ex-tacticien de Villefranche et de Besançon ne devrait ainsi pas faire dans l’original au moment de composer le onze de départ qui se frottera à la « dalle angevine ».

La compo probable (en 4-2-3-1) : Lopes - Rafael, Marcelo, Denayer, Mendy - Diop, Ndombélé - Traoré, Memphis, Aouar - Dembélé

Le SCO d’Angers

Moyen. Voilà le mot qui pourrait définir le premier quart de saison de la formation entraînée par Stéphane Moulin. Pas « moyen » au sens péjoratif du terme, non ; « moyen » au sens propre. En effet, les pensionnaires du stade Raymond Kopa figurent actuellement à la dixième place au classement, ont remporté trois matchs pour trois nuls et quatre défaites, et ont inscrit 12 buts pour… 13 encaissés. Un bilan presque parfaitement équilibré qui satisferait pleinement le Sporting Club de l’Ouest au mois de mai prochain. Mieux, les coéquipiers de Ludovic Butelle se sont offert quelques succès de prestige en venant à bout du surprenant dauphin lillois ou en allant s’imposer sur le Rocher, à chaque fois sur le score de 1-0.

Toujours difficile à jouer et ce malgré les nombreux départs qui l’affecte chaque année, la Juve made in France donnera certainement du fil à retordre à de fébriles Lyonnais et pourront s’inspirer de ce qu’ont réalisé Dijon, Nantes et Nîmes ces dernières semaines, les trois formations ayant tiré vingt fois ou plus quand elles ont été confrontées au septuple champion de France. De quoi faire trembler les fidèles supporters rouge et bleu, un banal samedi après-midi d’automne…

L’arbitre

C’est une vieille connaissance qui sera chargé de faire régner l’ordre samedi en Maine-et-Loire, à savoir l’arbitre international Ruddy Buquet. Habitué des chocs de notre championnat, il n’a arbitré l’OL qu’une seule fois cette saison : c’était lors de la deuxième journée à Reims. Un match que les partenaires de Memphis Depay avaient perdu sur la plus petite des marges (1-0).

Angers - OL : et si on arrêtait les conneries ?
Suivez-nous sur Facebook