Header Social Gones
Hoffenheim - OL : déjà un tournant !
23OCT

Hoffenheim - OL : déjà un tournant !

Freinés par le Shakhtar après l’exploit de City, les Lyonnais doivent relancer la spirale de la victoire face à Hoffenheim, club de Dietmar Hopp, milliardaire patron des logiciels SAP (une sorte de super-JMA, en somme), mais bourgade de 3 300 âmes moitié moins grande que Guingamp...

L’Olympique Lyonnais

Gentiment revigorés après leur timide succès face à Nîmes, les hommes de Bruno Genesio ont l’occasion, ce soir en Allemagne, de conserver la tête de leur poule devant Manchester City, en déplacement en Ukraine, et d’émarger à 7 points à mi-parcours de cette première phase. Un joli bilan que le club n’a plus connu en C1 depuis 2010/2011 : l’OL (chapeau 1) avait alors débuté par 3 victoires et comptait donc 9 points glanés face à Schalke, Benfica et l’Hapoël Tel-Aviv. Les partenaires de Pjanic s’étaient ensuite endormis sur leurs lauriers pour finir 2es du groupe et se faire sortir par le Real de Benzema (2 buts) en huitième…

Toujours privés de leur capitaine Nabil Fekir, mais aussi de Cornet, Rafael et Dubois, les Gones pourraient évoluer ce soir en 4-3-3. C’est en tout cas ce que laissait entendre hier le correspondant de RMC, Edward Jay, avec un milieu Tousart, Ndombélé, Aouar placé derrière une ligne offensive Memphis, Dembélé, Traoré, du fait des lacunes constatées avec le 4-4-1-1. Derrière, la piste Tete s’est réchauffée tandis que Mendy pourrait récupérer son flanc gauche au détriment de Marçal. À noter que les jeunes Caqueret, Ndiaye et Pintor sont du voyage outre-Rhin.

Le TSG Hoffenheim

Affronter Hoffenheim, c’est un peu comme jouer contre Arnas, près de Villefranche, ou Saint-Pierre de Chandieu, mais dotés de moyens considérables. Cette richesse ne vaut d’ailleurs pas que des amitiés au club du Bade-Wurtemberg en Bundesliga…

Pour autant, pas question de prendre cet adversaire à la légère. Huitième du championnat allemand, le TSG vient de gagner sur la pelouse de Nuremberg (1-3) et ne s’est incliné qu’en toute fin de match face à City (1-2) après avoir ramené le nul de Donetsk (2-2). En cas de victoire, les coéquipiers d’un Ishak Belfodil toujours très attaché à l’OL recolleraient même à Lyon au classement et relanceraient complètement cette poule F. Jean-Michel Aulas a voulu la jouer modeste avant cette empoignade en qualifiant un éventuel bon résultat lyonnais « d’exploit ». Espérons que ses joueurs sauront faire preuve de sérieux et… d’humilité.

L’arbitre

Le match sera arbitré par l’Espagnol M. Mallenco. Une vieille connaissance des Gones…

Suivez-nous sur Facebook